AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Et si je te disais qu'on est coincés ? [...] Prune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Andréa E. Petit

avatar

▌PSEUDO : ZiD
▌MESSAGES : 530
:
▌PARTENAIRES : Prune L. Leroy

facebook relationship
• UNDISCLOSED DESIRES:
GROUPE: BEAUTY

MessageSujet: Et si je te disais qu'on est coincés ? [...] Prune Ven 9 Avr - 21:53

Tout commençait pour le mieux, on parlait de tout, elle & moi, tout se passait comme nous l'avions prévu. Pour échapper aux discussions que nous avions déjà eu on parlait de tout et de rien, ça devait pas nous rendre super attractif, qui sait on était surement suivi par une caméra, comme d'habitude. Enfin cette fois nous ne faisions rien, nous nous promenions dans le Dolphin Mall, le deuxième centre commercial le plus côté de Floride. On s'aimait, mais qui sait, je me posais des questions, si cette émission nous séparait ? Préférerions-nous nos carrières a notre amour ? Raaah, je me posais trop de questions. J'avais pris un paquet de bonbons, vous savez ces bonbons de toutes les couleurs de Haribo là.. les Dragibus et une canette de coca. Elle aussi et on se partageait les bonbons. J'avais bien envie de manger un bon camembert mais là, de suite, j'avais pas envie d'avoir une haleine qui pue. Mais bon, plus tard sans doute. Là, je finissais ma canette, et le paquet de bonbons aussi, ça collait aux dents ces sucreries mais bon, nous étions beaux, pourquoi ne pas le partageait avec le reste de la planète ? C'est là que mon envie de fromage repris d'un coup, entraînant ma binôme sur lequel je ne devais rien savoir, on avait juste fait connaissance au cas où ces satanés caméras seraient là, ce dont je ne doutais pas. C'était dur de ne pas pouvoir lui tenir la main d'un côté, de lui susurrer dans l'oreille que je l'aimais ou encore de l'embrasser tout simplement. Toute façon nous jouions un jeu dans lequel tout le monde allait tomber, moi le premier qui sait.

" Ils sont où ces fromages ?! "

Dis-je au bout d'un moment d'intense réflexion, je ne me doutais pas qu'il était 23h00 et que ça allait fermer, toujours dans ma recherche intense avec ma moitié, enfin ma binôme. C'était silencieux mais je trouvais enfin mon fromage, par contre, c'était fermé.

" Euuh.. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prune Léo Leroy

avatar

▌PSEUDO : INSOMNIA
▌MESSAGES : 90
▌MULTICOMPTE : NON PAS BESOIN (:
:
▌PARTENAIRES : ANDREA

facebook relationship
• UNDISCLOSED DESIRES:
GROUPE: GEEK

MessageSujet: Re: Et si je te disais qu'on est coincés ? [...] Prune Mar 13 Avr - 20:56



i want you now. but i can't.

    Cette émission avait vraiment tout chamboulé dans la vie de Prune. S'inscrire en couple et faire semblant de n'être que des inconnus était la pire des choses qu'on pouvait imaginer. Et pourtant Prune Léo Leroy l'avait fait. L'épreuve allait être plus que difficile et c'est lorsqu'elle pénétra dans le concept de l'émission que la petite blonde geek s'en rendait compte. Ils devaient agir ensemble, en binôme. Allez savoir pourquoi Prune avait été placée chez les Geeks et Andréa chez les Beauty. Elle savait qu'Andréa était très beau et qu'il allait attiré l'oeil de plusieurs demoiselles en quête de "sensations". Le caractère de jalouse de Prune allait devoir se faire violence pour cette épopée des plus chargées en impulsivité. On ne touche pas au territoire de Prune même si elle devait faire semblant. Faire semblant ? Elle ne connaissait pas vraiment à vrai dire, cacher ses sentiments pour Andréa n'avait jamais été vraiment accompli. Pruny n'avait jamais caché un seul je t'aime au beau brun. Non, jamais. Elle était véritablement amoureuse de ce garçon, et cela pouvait facilement se lire sur son visage. Prune ne voulait pas tout faire capoter, sinon le jeu était fini pour eux et surtout fini la célébrité, fini le strass et les paillettes et retour à la vie normale et ennuyante d'étudiant. Prune ne voulait plus de cette vie normale, banale et sans adrénaline. Assez de partager avec ses frères et soeurs maintenant, c'était ses propres biens et son propre destin qu'elle mettait en jeu à chaque seconde où la caméra de Beauty & Geek tournait autour d'elle comme un vautour prêt à bouffer sa proie ... Elle n'attendait qu'une chose, les prendre en flagrant délit. Mais pour gagner, il fallait jouer. Et Prune Léo Leroy était une petite joueuse dont on ne connaissait jamais la véritable facette ... Celle d'une manipulatrice fausse ...

    L'entrée dans le jeu s'était plutôt bien passée malgré que Prune fut extrêmement choquée de voir que Andréa était également de la partie. Soi ils étaient malchanceux tous les deux et allaient repartir bredouille du casting soi un des deux allaient être prit. Or, la chance avait également tourné en leurs faveurs : ils étaient tous les deux présents dans l'émission. Et sans être au courant l'un de l'autre, Prune apprit qu'Andréa allait être son partenaire pendant tout le long du jeu. Le sourire colgate de Prune avait été jaune. Même très jaune. Mais, le temps de quelques échanges discrets pour savoir que le plan était bel et bien mis en place, le jeu avait bel et bien commencé. Ils avaient fait connaissance comme deux personnes normales. Dans un sens, Prune pensait qu'ils retournaient tous les deux à l'époque où ils s'étaient rencontrés lors d'un casting en France. Cela lui permettait aussi de redécouvrir un peu son petit ami, comme à l'époque où réellement ils ne se connaissaient pas. Les caméras tournaient partout, aucun moyen d'avoir un moment d'intimité entre Prune & Andréa et pourtant une journée spéciale pourrait bien tout faire basculer.

    La sortie du jour ? Dolphin Mall. Ce fameux centre commercial doté de plusieurs étages réservés à chaque partie de la vie quotidienne. Andréa entraînait la petite blonde dans les rayons à la recherche... d'un camembert... Là, Prune reconnaissait bien son homme et sa folie pour les fromages de toute sorte. Elle-même raffolait de ce met subtil qui laissait certes, une haleine bien plus que désagréable. Mais tellement délicieux et fondant.... Bref, entraînée par le bras d'Andréa qui avait l'air pressé de goûter au premier camembert du coin, Prune regardait sa montre : 23h. Euh, Houston on a un problème ! Le magasin était en train de fermer ses portes. La petite blonde commençait à courir devançant alors le frenchie. Le rayon suprême était là, le rayon fromagerie ! Tous les camemberts rêvés étaient présent ... Lorsque Andréa trouva enfin celui qu'il cherchait, et attention quinze minutes avant de se décider entre un camembert rustique et un camembert moelleux, les lumières du rayon terminaient aussi leur journée. Le magasin venait d'être plongés dans la pénombre. Et le petit couple aussi. Un peu d'obscurité leur permettrait de se retrouver un peu ? Mais non, n'oublions pas que les caméras étaient aussi équipées d'infrarouge. Technologie du 21ème siècle. La frenchie girl tenta de retrouver son binôme à tâtons, puis vocifera d'un ton las.

    - Andréa, je crois que nous avons touché le gros lot. C'était ton idée de venir au supermarché à 22h40 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andréa E. Petit

avatar

▌PSEUDO : ZiD
▌MESSAGES : 530
:
▌PARTENAIRES : Prune L. Leroy

facebook relationship
• UNDISCLOSED DESIRES:
GROUPE: BEAUTY

MessageSujet: Re: Et si je te disais qu'on est coincés ? [...] Prune Mar 13 Avr - 22:33

Le noir, c'était pas ce qui pouvait me dérangeait, mais on était constamment suivi, j'avais bien sur fait exprès d'être coincés mais je les avais oubliés eux dans ma recherche du fameux fromage ! Raah, c'était raté, vouloir les berner c'était dur, et ils ne me laisserait pas prendre dans mes bras ma tendre et douce. C'était dur, très dur. J'avais mon fromage, mes dragibus, et ma femme, enfin ma binôme plus officiellement. Mais bon, c'était aussi bien ici, ça a aurait été trop facile si les caméras d'aujourd'hui n'avait point d'infrarouge, foutu technologie. Mon fromage en main, nous étions donc coincés dans le centre commercial, mais de nuit, c'était super chiant ça, aucune chance de compter sur les caméraman espérons que les gars de la sécurité viendrait nous aider. Enfin, s'ils avaient fermer c'est qu'ils avaient vérifier qu'ils n'y avait personne, raah, foutu ville et foutu centre commercial et foutu moi. Mais bon, elle me connaissait et je la connaissais aussi, nous raffolions de camembert ! Passons, je me devais de réfléchir et d'éclaircir la situation, donc noir, est égale a un besoin de lumière, oui mais où en trouvait si on ne voit rien ? Heureusement que les gens d'aujourd'hui sont équipés au minimum d'un portable, iPhone et tout le tralala. Andrea sortit son iPhone et en fit la principale source de lumière et le tourna vers la source du bruit blonde, sa frenchie quoi, sa femme <3. Elle râlait encore, comme toujours, mais bon, c'était si excitant, j'étais sûr qu'elle en était contente au fond, qu'on soit juste tous les deux, et les caméramans bien sûr, c'est ça la vie. Je la regardais dans les yeux, qu'est-ce que je l'aimais sa gueule d'ange, je lui fis un mince sourire, je me devais d'être sympathique mais aussi de la taquiner plus méchamment que lorsque nous étions en couple.

" Rooh ça va, tu peux pas nous fabriquait une lampe torche avec ton portable Mlle la Geek ? Je te rappelles que je ne t'obligeais pas a venir tu as dit oui quand je t'ai proposé, faut en payer les conséquences maintenant ! "

Oui, j'étais méchant, mais bon, ils fallaient que nous jouions nos rôles a la perfection, et de plus c'était si amusant de ce jouer de tous ceux qui nous regardaient, qui se souciaient que les deux binôme n'ont eu que de la chance que de tomber ensemble a chaque fois ? Nous étions assez chanceux et nous devions continuer a berner le jeu avant qu'il nous berne a son tour. Je ne disais mot et bougeant de droite a gauche mon portable cherchant la sortie, je la pris par l'avant bras, faisant une tête légère de dégoût lorsque je le fis, au cas ou une caméra me matait, bien sûr elle savait tout ça, bien sur ça nous blessait au fond mais si nous savions que la récompense serait grande, et qu'elle se vivrait a nous deux, je l'aimais comme jamais je n'ai aimé une fille, nous connaissions l'histoire de l'un et de l'autre par cœur. Nous étions simplement fait l'un pour l'autre et cette expérience, si elle marchait nous rendraient encore plus unis que nous le serions jamais. Je ne quittais pas son regard lorsque je pris son bras avant de regarder en face de moi.

" Bon, on est venu par là, donc on doit aller sur la gauche, puis la droite, c'est ça ? Tu t'en rappelles Prune ? "

J'avançais toujours, prenant les directives vu que Mademoiselle ne daignait me répondre, en même temps je ne lui laissais pas le temps. Et aussi, a priori, je n'avais aucune mémoire concernant ce foutu centre commercial, et en même temps c'était la première fois que j'y venais, que nous y venions certes. J'avais eu une mauvaise idée mais bon, qui ne tente rien n'a rien, on s'amusait, c'était le plus important, les gens allaient sans doute adorait ça. On allait devenir des stars, du moins on l'espérait. Je me retrouvais encore une fois devant ce rayon de jouet, nous venions d'y passer une troisième fois, l'observation et la mémoire, c'était pas mon truc, heureusement que la batterie de mon portable était pleine, sinon ça aurait été le gâteau sur la cerise. Qui sait, on tomberait dans le rayon literie a force de chercher, c'est que c'était grand ici, on était bien tombé, dans un foutu piège, de ma propre invention de plus, quel con ! Je m'arrêtais et tendais a ma binôme mon portable, peut-être quel ayant une mémoire mieux que la mienne étant Geek s'en rappelait surement. Dans les jeux vidéos et tout, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prune Léo Leroy

avatar

▌PSEUDO : INSOMNIA
▌MESSAGES : 90
▌MULTICOMPTE : NON PAS BESOIN (:
:
▌PARTENAIRES : ANDREA

facebook relationship
• UNDISCLOSED DESIRES:
GROUPE: GEEK

MessageSujet: Re: Et si je te disais qu'on est coincés ? [...] Prune Mar 22 Juin - 23:43



i want you now. but i can't.

    Si Prune avait pensé que le jeu débuterait comme ça, elle se serait passé d'aller à ce fichu centre commercial à une heure aussi tardive. Ce n'était pas dans les habitudes de la belle blondinette, d'aller traîner pour aller chercher un camembert dans un centre commercial qui en plus de ça était filmé. Mais c'était le pur et simple but du jeu. Mais Prune aurait plutôt bien aimé en changer les règles. Faire semblant de ne pas être en couple avec Andréa était difficile. Elle savait qu'il allait être dragué de tous les côtés, vu qu'il était supposé être célibataire. Heureusement que la jalousie de Prune n'était pas aussi maladive que certaines personnes, sinon elle aurait déjà collé le poing dans la figure dans le visage de certaines filles. Ils devaient donc se retenir de se comporter comme un véritable petit couple, le couple du jeu et surtout le couple français. Lorsque les lumières étaient enfin éteintes, la réaction de Prune avait été mauvaise. Bien que le noir ne l'a dérangeait pas au contraire, vu qu'ils auraient pu profiter de ce petit moment là pour se retrouver un peu... Eh bien, ce rêve fut gâché. La frenchie regardait au plafond, et aperçut une petite lueur rouge. Une caméra bien entendu, était braquée sur le rayon des fromages. La geek se demandait s'ils allaient devoir passer la nuit dans le centre commercial ou alors crier au secours pour que quelqu'un viennent les sauver et les sortir de là. La réaction de son chéri ou plutôt de son binôme avait été un peu déplacée envers la jeune femme mais elle avait très bien compris pourquoi il jouait ce jeu. Donc Prune allait devoir s'y coller elle aussi, sur le jeu de la provocation pour pouvoir atteindre et donc donner quelques informations croustillantes pour le jeu télévisé. La frenchie sortit son Blackberry dernier cri puis alluma une application qui faisait office de lampe de poche. Oui, Prune râlait encore et encore. Mais au moins, cela ferait un peu de divertissement pour ceux qui regardaient leur téléviseur. Elle ne s'était jamais encore retrouvée enfermée, filmée dans un centre commercial. Plaçant le portable en plein dans le visage de Andréa pour l'aveugler, Prune le regarda en fronçant les sourcils.

    - Tu étais limite à genoux en train de me demander si j'avais pas du camembert dans mon réfrigérateur. On se demande à qui la faute !

    Après avoir aveuglé son cher et tendre pour répondre à son attaque, Prune fut attirée par le bras par son binôme qui tentait de retrouver à lui tout seul tandis qu'elle entendait le bruit des caméras se tourner vers eux. La geek se débattait comme elle pouvait, puis lâcha violemment le bras de son compagnon avec un air furax dont elle avait le secret pour faire battre le coeur de son bien-aimé. Non, elle ne se rappelait plus du chemin de la sortie. Ils devaient se retrouver maintenant dans l'allée centrale au milieu de la charcuterie, yaourt et de l'autre côté couche bébé et accessoires pour futures mamans. Pointant son portable vers la caméra, Prune observa Andréa et espérait qu'elle l'avait compris.

    - Non je ne me souviens de rien mais par contre la geek va faire quelque chose que tu ne pourras jamais faire.

    Prune alla dans le rayon conserves qui était juste à côté en s'éclairant avec son téléphone portable. Elle en prenait quatre peu importe la nourriture. Prune avait une idée bien précise.

    - Fais moi la courte échelle juste pour que j'puisse monter sur le rayon.

    Andréa s'exécuta sans rien dire vu qu'il savait qu'elle n'était vraiment pas pas lourde. Une fois arrivée en haut du rayon, Prune éclaira avec son téléphone histoire d'avoir un peu de lumière puis lança les boîtes de conserves que Andréa lui donnait au fur et à mesure. Au bout de la troisième conserve, la caméra infrarouge était définitivement détruite. Sautant du rayon, Prune prit soin de bien écraser tous les morceaux de caméras mélangés à des haricots verts et d'autres produits. Passant une main sur son front, elle éclaira Andréa. Normalement, c'était la seule caméra de l'émission qu'il y avait. Certes, ils allaient voir le vandalisme de Prune partout. Mais elle s'en fichait. Ils allaient être enfin tranquille. La frenchie se rapprocha de son chéri, à une distance raisonnable.

    - Maintenant on est tranquille...

    Elle avança lentement devant Andréa puis toucha son visage à tâtons dans le noir avant d'y toucher sa bouche où elle pouvait sentir la respiration rapide du beau brun. Prise d'une frénésie, la blonde avait finit par craquer et à déposer ses lèvres sur celle de son homme, des lèvres qu'elle n'avait pas embrassé depuis des jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si je te disais qu'on est coincés ? [...] Prune

Revenir en haut Aller en bas

Et si je te disais qu'on est coincés ? [...] Prune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Miami Street :: Dolphin Mall-
Ouvert depuis le 05 Avril 2010.Page copy protected against web site content infringement by Copyscape
(c) Désign par Fake Monster.Rendu optimal du design : 700*327, Mozilla Firefox. PA & CSS par Sugarfall. CSS optimisée pour Mozilla firefox.
Aucun plagiat, aucune inspiration ou reproduction totale/partielle du forum ne seras autorisé, nous serons intransigeant sur cela et ne ferons pas d'exception.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit